Skip to main content

Le cri

Le cri

10/11/2004


Je suis l’enfant noir
Au fond de ta télé
Qui crève de faim
Et de toutes les maladies
Les naturelles et les fabriquées,
Devant l’indifférence
L’indifférence de ton monde
Ton monde civilisé

Je suis le juif
Au fond de ta mémoire
Jadis déporté,
Dénoncé, traqué brisé,
Devant l’indifférence
L’indifférence de ton monde
Ton monde civilisé

Je suis le palestinien
Sans terre ni maison
Seuls ne me restent que ma rage
Et la pierre dans ma main
Devant l’indifférence
L’indifférence de ton monde
Ton monde civilisé

Je suis toutes les femmes,
Toutes les femmes violées
Aux orées de vos guerres
Douleur sans fond ni bord !
Devant l’indifférence
L’indifférence de ton monde
Ton monde civilisé

Je suis tous les égorgés,
Au nom de Dieu
Je suis tous les torturés,
Dans les replis des ténèbres
Je suis tous les lésés,
Ceux qui n’ont pas l’argent
Pour se payer des droits
Je suis les enfants drogués
Que l’on envoie au front
Je suis tous les marginaux,
Je suis tous les va-nu-pieds
Je suis les minorités
Visibles et invisibles
Je suis la voix des silences
Je suis la peur qui dort en toi
Je suis ton inconnu, ton étranger
Je suis tous tes malheurs

Je suis toi
Impuissant,
Devant ma télé,
Je suis toi, sans émoi,
Coupable d’indifférence
Victime de moi, si bien,
Dans mon monde civilisé

© Théo BAMARA - Toutes les guerres du monde - 2021
Collection : Poèmes en Rouge

Image/Illustration : Lucas Pezeta - Pexels

Vous aimerez peut-être également