Vertige – Danse avec le vide

Vertige/Danse avec le vide

Et puis voilà tout mon monde
Qui, tel le temps dans la tombe
Soudain s’arrête et se fige
A mes pieds, le vide.
Il danse, oscille et tournoie
Et dans ma tête c’est l’effroi.

A mes pieds le vide,
Devers moi il s’en vient !
Telle une furie, il s’en vient !
Telle une mer avide,
Telle une mer démontée !
L’échine saline de son écume
Happe mon corps pétrifié
Par l’environnante brume

Le fond de son ventre immense
Repu de mille démences
M’attire en ces entrailles
Je me débats, je bataille
M’agrippant à un équilibre illusoire
Mais ma résistance est dérisoire

Bien hélas ! Peine perdue
Par le vide je suis pris
Je suis par ses bras ravi
Dans un ballet décousu
Qui me berce, me ballote,
Telle une vieille barque saoule
Voguant sur la flotte,
Entrainée par la houle

Vaincu par sa force bestiale
Et voyant ma défaite fatale
Je m’abandonne à sa guise
Je me donne et lâche prise
Et c’est alors que je vis
Tapies en ses replis
La vertigineuse intensité
De ses silencieuses beautés

Ainsi, avec le vide je danse
Je danse, et je danse
Et le monde tourne,
Tournoie et tourne
Je n’ai guère plus de tords
Je n’ai guère plus de bord

© Théo BAMARA – 2007
Extrait de « TOUTES LES GUERRES DU MONDE…
…sont en mon cœur – Poèmes en Rouge»

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Dernières publications

Recueil "Poèmes en Bleu"

Disponible en el libreria en linea "The Bookedition"